Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 14:23

Enfouis sans jamais me fuir

Perdus  sans être oubliés

Mes souvenirs, passé acre-sucré,

S'étalent sur l'épaisse couche de cuire

De mes pas d'enfance.

Chantant comme à  l'adolescence

Je reviens sur mes trésors évanescents

Qui les livrent par cent

L’Oubli déçoit...

L’Écriture les reçoit

Les voyelles les défrisent

Les consonnes  les canalisent

Les syllabes les réunissent

Les mots  les rajeunissent,

Et les phrases les étalent sur mon livre d'or

Et le texte les fixe dans le chant du décor

De la forme fraternelle de mon village

Du sens de la félicité de mon âge.

Partager cet article
Repost0

commentaires